ATTENTAT SUR LES CHAMPS-ELYSEES: quel impact sur l’élection française ?

En dépit de toute la vigilance dont font montre les services de sécurité de la France, cette dernière est de nouveau la cible des terroristes. Et comme ils savent bien le faire, les assaillants s’en sont cette fois-ci encore pris à des symboles. D’abord, l’attentat a lieu sur les Champs-Elysées, la plus belle avenue du monde et à quelques encablures du palais de l’Elysée. Ensuite, la police française qui déplore un mort et deux blessés graves, est la cible principale. Un dernier symbole qu’on peut relier à l’attentat, c’est le timing. Il est perpétré quasiment à 48 heures du premier tour de l’élection présidentielle française, de ce dimanche. D’ailleurs, il est à se demander si Daech qui a revendiqué l’attaque ne cherche pas à influencer ce scrutin. En particulier, il y a des raisons de penser que c’est un acte de nature à légitimer le discours à la fois xénophobe et islamophobe de Marine Le Pen, la candidate du Front national (FN).

L’EI allié du FN ?

L’Etat islamique, allié du Front national ? C’est la dernière hypothèse à laquelle on aurait pensé, mais que les conséquences de l’attentat d’hier sur les Champs-Elysées pourraient bien accréditer. Intervenant à la veille du terme d’une campagne électorale dans laquelle on estime la proportion d’indécis à 40 % de l’électorat, cet attentat peut bien aider quelques-uns à faire leur choix. Pris par la peur et en proie à l’émotion, il n’est pas exclu que des Français épousent tout d’un coup le discours réaliste de la candidate du FN. Il est à rappeler que cette dernière, surfant déjà sur les peurs suscitées par les précédents attentats, est porteuse d’un diagnostic simpliste au sujet des attaques dont la France est de plus en plus victime. Revendiquant une approche sécuritaire essentiellement orientée contre les Français de couleur et les étrangers, elle pense que les attentats qui continuent d’endeuiller la France résulteraient d’un laxisme dont feraient montre les autorités à l’égard de sujets se révélant incapables de se conformer aux principes et aux valeurs authentiques à son pays. Conséquemment, les solutions qu’elle préconise se ramènent au renvoi massif des étrangers et à l’adoption de lois conservatrices et discriminant l’Islam.

Engrenage

Pourquoi l’Etat islamique voudrait-il alors voir triompher un tel personnage à l’élection présidentielle française ? Certainement parce qu’il s’agit d’un groupe aux idées tordues et à l’esprit satanique. De fait, les terroristes sont enclins à soutenir tous ceux dont les décisions et les actes pourraient légitimer leurs ignobles actions dans le futur. Dans le cas de l’élection française, celle qui répond le plus à ce profil, c’est bien Marine Le Pen. Parce que si elle venait à remporter les élections, on s’attend à ce qu’elle traduise son islamophobie dans les actes. Au point que le monde musulman, dans son ensemble, pourrait se sentir blessé. Et de ce sentiment de frustration généralisé, Daech pourra bien profiter pour non seulement mener des actions terroristes, mais aussi pour enrôler de nouveaux combattants. C’est cet engrenage que l’EI cherche à créer. Et c’est ce que les Français doivent refuser en se mettant au-dessus de l’émotion et des peines du moment. Parce qu’autrement, si après Trump aux Etats-Unis, le monde devait être obligé de vivre avec Marine Le Pen comme présidente en France, il y aurait de quoi s’inquiéter.

Boubacar Sanso Barry

Facebook Comments
sanso@ledjely.com, admin@ledjely.com Tel : 628 10 87 62

1 Comment

  1. charle

    21 avril 2017 at 4 h 14 min

    je vote marine le PEN !!!!!!!!!

Laisser un commentaire