TPI KALOUM : les audiences criminelles lancées

Après Mafanco, le Tribunal de première instance de Kaloum, est depuis ce 18 avril 2017, la seconde juridiction du pays à lancer les audiences criminelles. 68 affaires sont inscrites au rôle.  

Des affaires dont le procureur près le tribunal,  Aboubacar Sir Sylla, donne ici les détails :

Les 68 affaires inscrites au rôles sont reparties de la manière suivante : 23 cas de viol, 20 cas de vol à main armées, 5 cas d’association de malfaiteurs, 5 cas de coups et blessures volontaires ayant entrainé la mort sans intention de la donner, 4 cas d’assassinat, 4 cas de meurtre, un cas d’enlèvements et complicité, un cas de tentative d’assassinat, un cas de vol qualifié, un cas de pillage et détention de munitions, un cas d’escroquerie qualifiée et complicité et un cas de séquestration.

Placées sous le signe de la sécurité pour tous dans le respect des droits fondamentaux reconnus par la constitution, les audiences criminelles, selon le président du TPI de Kaloum, Mohamed Chérif Sow, ont trait aux infractions les plus graves :

Le tribunal criminel a pour mission de juger les personnes accusées des infractions  les plus graves. Le souci de respecter les droits de la défense ne nous fera pas tomber dans la crédulité et l’excès de tolérance en perdant de vue la terreur semée par les bandes armées dans les quartiers de Conakry, la souffrance des familles endeuillées par la mort prématurée des leurs, l’insensibilité et la froideur qui caractérisent ceux qui ont emprunté la voie du crime de nos jours.

Pour sa part, Moudjour Chérif, le procureur général près la cour d’appel de Conakry, s’est réjoui de l’ouverture de ces audiences tout en annonçant que le ministre de la justice prendra part, la semaine prochaine, au lancement officiel des audiences criminelles à Boké.

Balla Yombouno

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
sanso@ledjely.com, admin@ledjely.com Tel : 628 10 87 62

Laisser un commentaire