ledjely.com

GUINEE : hommage à Williams Sassine

Le Centre international de recherche et de documentation (CIRD), sis à Kipé, dans la commune de Ratoma, a organisé hier une journée spéciale sur la vie et l’œuvre de  William  Sassine. Une journée au cours de laquelle, des compagnons et des connaissances de l’écrivain décédé le 9 février 1997, sont revenus sur sa vie et magnifié ses œuvres. A une semaine du lancement de l’événement Conakry capitale mondiale du livre, cette journée passait pour une mise en bouche.  

A en croire, la directrice du CIRD, Safiatou Diallo, l’initiative avait un double objectif :

Le premier, c’est d’abord honorer l’homme et magnifier son génie.  Le second, c’est d’instaurer à partir d’aujourd’hui un prix williams Sassine pour la littérature, qui va récompenser les talents littéraires. Nous pensons que ceci encouragera les gens à se mettre à la littérature, surtout la jeunesse. Pour le moment, ce prix est national. Mais pourquoi ne devrait-il pas être international un jour, parce que Williams Sassine est un écrivain de toute la planète. C’est un génie qui est moins connu dans son propre pays  et c’est pour cela que nous voulons réhabiliter cet homme en mettant en avant son génie.

Du côté de la famille de l’écrivain auteur de pas moins de 8 romans, on perçoit la réhabilitation de Sassine comme un vœu exaucé. C’est du moins la trame du témoignage par le représentant de la famille :

C’est très significatif pour la famille car pour nous, Sassine était oublié. Maintenant que l’on le remet en selle, nous sommes très agréablement surpris et heureux. Ça ne va pas s’arrêter là, nous allons poursuivre l’œuvre de réhabilitation. Moi je l’ai connu en tant que scientifique et écrivain. J’ai retenu de lui une personnalité scientifique de renom et un journaliste vraiment hors pair. Parce que comme les gens le disaient, c’est un mathématicien qui devient sociologue. Il est pratiquement difficile à comprendre et lui comprenait facilement les autres.

La journée a été donc meublée par plusieurs activités. Bien entendu, il y a des témoignages dont sur la vie et l’œuvre de Sassine dont ceux de Diallo Souleymane, administrateur général du groupe Lynx-La lance et Bah Lamine, du journal Le Lynx. Deux personnes qui ont assidûment côtoyé l’écrivain du temps où il signait sa célébré chronique, dans l’hebdomadaire satirique. Il y a également une déclamation de poèmes faits par des étudiants de l’Université de Sonfonia. Enfin, il y a eu une représentation théâtrale sur l’œuvre de l’écrivain intitulée ‘’Légende d’une vérité’’

De père libanais et d’une mère guinéenne, Williams Sassine, mort à 53 ans, avait une écriture que les observateurs disent marquée par le sentiment de solitude et de marginalité et par l’errance. Cependant, si les thèmes qu’il abordait étaient durs, il avait fait le choix de l’humour pour faire passer ses messages.

Aminata Kouyaté

 

 

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
sanso@ledjely.com, admin@ledjely.com Tel : 628 10 87 62

Laisser un commentaire